Keis Nabbane, prix du public et Sarah Houver, prix du jury © UPMC - Pierre Kitmacher
COLLÈGE DOCTORAL

Les doctorants au cœur de l’actualité

Le Collège doctoral multiplie les initiatives pour mieux accueillir et accompagner les doctorants de Sorbonne Universités, tout en contribuant à l’internationalisation des écoles doctorales de la communauté. Le point sur son actualité très nourrie.

Le Collège doctoral est notamment chargé des événements destinés à valoriser la qualité des doctorants et docteurs de Sorbonne Universités, tels la cérémonie des docteurs, qui aura lieu au théâtre du Châtelet le samedi 13 juin 2015, et le concours Ma thèse en 180 secondes, dont la deuxième édition vient tout juste de commencer. 

Ma thèse en 180 secondes : une doctorante de l’UPMC, finaliste de Sorbonne Universités

En France, ce concours international, auquel participent de nombreux pays francophones, a vu le jour en 2014 à l’initiative du CNRS et de la Conférence des présidents d’universités, qui souhaitaient promouvoir les jeunes chercheurs français et le dynamisme de la recherche nationale. Les candidats — doctorants ou docteurs depuis peu –, y rivalisent en effet d’excellence puisqu’il s’agit de synthétiser et de « vulgariser » leur travail de recherche en trois minutes, avec pour support une seule diapositive.

La sélection du candidat qui défendra les couleurs de Sorbonne Universités lors de la finale française du 3 juin, à Nancy, a eu lieu le 23 mars 2015. 18 jeunes chercheurs de la communauté se sont affrontés, tous avaient suivi une formation pour se préparer au défi que constitue Ma Thèse en 180 secondes. C’est Sarah Houver, doctorante en physique et chimie des matériaux à l’UPMC, dont la thèse porte sur les lasers et le mélange de lumières, qui l’a emporté. Les trois gagnants de la finale française participeront ensuite à la finale internationale qui, après Montréal l’an dernier, se tiendra cette année en Sorbonne, le 1er octobre 2015.

Succès croissant pour les Doctoriales

Le Collège doctoral coordonne également l’action des 26 écoles doctorales de Sorbonne Universités pour développer les compétences des jeunes chercheurs et favoriser leur insertion professionnelle. Désormais, le catalogue de l’Institut de formation doctorale de l’UPMC est ainsi ouvert à l’ensemble des doctorants de la communauté. Il leur propose des formations d’intérêt général (droit à la propriété, éthique de la recherche…), des cours pratiques (langues étrangères, montage d’un dossier de financement…), des ouvertures vers des disciplines utiles à leur recherche et vers des sujets interdisciplinaires. 

De même, les Doctoriales, initiées par l’UPMC, sont à présent accessibles à l’ensemble des doctorants de Sorbonne Universités. Ce séminaire d’une semaine leur permet de rencontrer des représentants du monde professionnel et de préparer leur insertion dans l’emploi. Cette année, quelque 80 doctorants de l’UPMC, de l’UTC et de Paris-Sorbonne s’y sont inscrits. Un succès tel qu’il a fallu programmer deux sessions : la première aura lieu du 13 au 17 avril 2015 au Centre international d’études pédagogiques (CIEP), à Sèvres, qui est l’un des établissements membres de Sorbonne Universités. La seconde se déroulera du 7 au 11 décembre 2015.

Un espace dédié sur le campus des Cordeliers

Pour mieux accompagner les doctorants de la communauté, le Collège doctoral va par ailleurs disposer d’environ 400 m2 sur le campus des Cordeliers de l’UPMC. Ils permettront de créer un lieu d’accueil pour les doctorants étrangers, d’augmenter l’espace dévolu aux formations doctorales et d’offrir aux jeunes chercheurs des lieux de travail ou de rencontre pour ceux qui sont impliqués dans des projets collectifs. Un comité de pilotage vient d’être mis en place pour définir les principes d’aménagement de cette surface. En principe, les travaux devraient être achevés au printemps 2016.

Près de 80 sujets de thèses proposés à des étudiants chinois

Le Collège doctoral participe aussi à l’internationalisation des activités de formation et de recherche de Sorbonne Universités. Son directeur, Pierre Demeulenaere, faisait ainsi partie de la délégation qui s’est rendue à Singapour en février pour développer les coopérations avec les institutions universitaires de la cité-État. Le Collège a également contribué au succès de l’appel à propositions lancé par le pôle International de Sorbonne Universités auprès des écoles doctorales de la communauté suite au partenariat signé en septembre 2014 avec le China Scholarship Council (CSC). Cet accord prévoit que le CSC financera 30 bourses par an pendant cinq ans pour des étudiants chinois réalisant leur thèse dans un établissement de Sorbonne Universités. Pour le recrutement de la première promotion, toutes les écoles doctorales de la communauté se sont mobilisées en proposant près de 80 sujets de thèses. Une soixantaine d’étudiants chinois se sont portés candidats, parmi lesquels Sorbonne Universités et le CSC doivent maintenant sélectionner les 30 doctorants qui rejoindront les établissements de la communauté à la rentrée 2015.

Un nouvel appel à candidatures pour des contrats doctoraux interdisciplinaires

Enfin, le Collège doctoral vient de lancer le deuxième appel à candidatures pour des contrats doctoraux Sorbonne Universités. Ces contrats doctoraux sont destinés à financer des thèses de recherche interdisciplinaires associant au moins deux établissements de Sorbonne Universités. Ils s’inscrivent dans la continuité des dispositifs Convergence, Chaires thématiques et Programme SATS-SU d’ores et déjà mis en place pour promouvoir l’interdisciplinarité au sein de la communauté. La date limite de retour des dossiers de candidatures a été fixée au 4 mai 2015.