La culture à Sorbonne Universités, c’est l’alliance des arts et des sciences

Facteur d’ouverture et de créativité, la culture trouve naturellement place au cœur des missions de formation et de recherche de toute université. Pour Sorbonne Universités, elle revêt deux enjeux supplémentaires : c’est d’abord un excellent moyen de fédérer les membres de la communauté ; c’est ensuite un élément essentiel de son rayonnement à l’extérieur. Questions à Yann Migoubert, chef de projet Culture à Sorbonne Universités et directeur du service culturel de Paris-Sorbonne.

Vous coordonnez le groupe de travail Culture de Sorbonne Universités. Quel est son rôle ?

Ce groupe réunit des représentants de Sorbonne Universités et des établissements membres. Ensemble, nous proposons la stratégie, choisissons les projets et mettons en œuvre les actions qui contribuent à construire notre communauté, à lui donner un visage. Notre première tâche est, en effet, de doter Sorbonne Universités d’une personnalité culturelle, c’est-à-dire d’une image qui la caractérise vis-à-vis des étudiants et du personnel, mais aussi du public extérieur. Une image qui nourrisse tout à la fois le sentiment d’appartenir à une même communauté, et le rayonnement de cette communauté en France et dans le monde. Cette identité repose avant tout sur l’excellence de notre programmation, et sur sa transversalité : la culture à Sorbonne Universités, c’est l’alliance des arts et des sciences. 


Comment imprimer cette image ?

Depuis l’an dernier, nous publions un agenda culturel trimestriel de Sorbonne Universités qui en est le reflet. Il n’a pas vocation à recenser l’ensemble des manifestations proposées par les établissements et les associations de la communauté. Il mentionne justement celles qui expriment le mieux la personnalité de Sorbonne Universités : celles qui sont ouvertes à tous les publics, et qui témoignent le mieux de notre exigence, de notre diversité culturelle. La programmation des premiers mois de 2015 est allée par exemple des concerts du Chœur & Orchestre Sorbonne Universités à l’exposition Sur la piste des grands singes du Muséum national d’Histoire naturelle – un des événements phares à Paris en février et mars. Sans oublier les Master classes du Pôle supérieur d’enseignement artistique Paris Boulogne-Billancourt, où interviennent de grands noms de la musique et de l’opéra. Ou encore les conférences du cycle Sciences à Cœur de Sorbonne Universités, qui, cette année, donnent la parole aux principaux experts français du changement climatique dans ses aspects scientifiques et sociétaux. C’est l’occasion pour moi de remercier, au nom de notre groupe Culture, tous ceux qui font au quotidien la vie culturelle de Sorbonne Universités.

Outre cet agenda, quel est votre programme d’actions pour 2015 ?

Pour développer le sentiment d’appartenance à Sorbonne Universités, il faut favoriser les brassages entre établissements, notamment lors des grands événements qui rythment l’année universitaire. Dès la rentrée 2014, par exemple, le rallye et la grande soirée des Sorbonnales n’étaient plus réservés aux seuls étudiants de Paris-Sorbonne, mais ouverts à ceux de Sorbonne Universités. À cette occasion, des liens forts se sont noués. Dans le même esprit, pour la deuxième édition des Journées des Arts et de la Culture à l’université, qui aura lieu du 8 au 10 avril, nous publions un programme commun, sous la bannière Sorbonne Universités. Ensuite, tout au long de l’année, nous voulons faire tourner certaines manifestations dans plusieurs établissements : les expositions des concours photos ouverts aux étudiants de Sorbonne Universités, des ensembles artistiques, des soirées de courts métrages… Le tout nouvel espace de vie étudiante de Sorbonne Universités, situé au cœur de Jussieu, va, je pense, beaucoup aider dans la mise en œuvre de cette politique. C’est un lieu de création privilégié pour la communauté des porteurs de projets étudiants. Pour tisser toujours plus de liens au sein des communautés de Sorbonne Universités, nous allons aussi proposer au personnel des journées de découverte de deux fleurons du Muséum : la Grande Galerie de l’Évolution et le Parc zoologique de Paris. Plus de 500 places seront attribuées d’ici l’été aux personnels et – nouveauté – à leurs familles. De même nous réfléchissons à la possibilité d’étendre à l’ensemble des personnels de Sorbonne Universités une opération que nous menons depuis septembre sur Paris-Sorbonne : inviter le personnel à des spectacles dans des lieux prestigieux, comme le Théâtre du Rond-Point, le Théâtre du Châtelet ou l’Opéra comique. 

Quels sont vos axes de travail pour développer le rayonnement de Sorbonne Universités à l’extérieur ?

À l’échelle du territoire, nous souhaitons développer les partenariats avec de grandes institutions culturelles : des musées, la BNF, France Culture… À l’échelle internationale, nous voudrions notamment initier une série de rencontres avec les responsables de service culturel de grandes universités étrangères afin de construire un réseau culturel universitaire par-delà les frontières. Dès les Journées des Arts et de la Culture, nous recevrons un représentant du département culturel de l’université de Grenade. Notre action est également très orientée sur la valorisation de la francophonie. Désormais, Sorbonne Universités soutient par exemple le prix Roberval, créé par l’Université de technologie de Compiègne pour récompenser les meilleurs livres francophones dans le domaine de la technologie.

Vous cherchez donc à développer des programmes d’ouverture culturelle en lien avec les missions de formation et de recherche de Sorbonne Universités Pouvez-vous nous parler de la programmation culturelle d’avril-juin ?

D’une manière générale, les grands événements (Fleurs d’éloquence, Journées des arts, festival des ateliers…) s’organisent progressivement au niveau de Sorbonne Universités. Il est très satisfaisant de voir les équipes prendre l’habitude de concevoir des projets ensemble. Quelques événements phares à venir : le Chœur & Orchestre donnera un concert exceptionnel autour de musiques de films, le Muséum nous invitera à fêter la nature et à participer à la Nuit européenne des musées ; l’UPMC placera sa saison de conférences scientifiques Sciences à cœur sous le signe du climat ; le PSPBB proposera des restitutions théâtrales dans des lieux partenaires prestigieux. Vous pourrez ainsi connaître le secret de l’Archéobélodon, vous creuser la tête sur des jeux mathématiques, apprendre ce que sont un tar et un erhu, redécouvrir les personnages de Shakespeare ou voter pour désigner le meilleur orateur étudiant de notre ComUE. Toutes ces manifestations contribuent à renforcer le sentiment d’appartenance à la communauté et le rayonnement de Sorbonne Universités.

Retrouvez toute la programmation dans l’Agenda culturel

La maquette a pris un sympathique coup de jeune et le contenu s’étoffe au fil des trimestres : l’Agenda culturel de Sorbonne Universités rencontre un succès croissant auprès des établissements et associations de la communauté qui y publient de plus en plus d’événements. La dernière édition d’avril-juin 2015, répertorie ainsi plus de 100 manifestations. D’ici cet été, la programmation est particulièrement riche : consultez-la en ligne