© Alain Goustard / BnF
LABORATOIRE D'EXCELLENCE

La BNF, partenaire du Labex Obvil de Sorbonne Universités

En octobre dernier, l’Observatoire de la vie littéraire (Obvil) a signé avec la BNF un accord de partenariat qui contribuera à conforter son excellence dans un domaine pionnier : l’exploitation des techniques numériques pour la recherche en littérature.

Obvil est un des quinze projets de Sorbonne Universités labellisés Laboratoires d’excellence (Labex) dans le cadre des Investissements d’avenir de l’État. Il associe des spécialistes de littérature de Paris-Sorbonne et des chercheurs en sciences cognitives et en informatique de l’UPMC autour d’un programme ambitieux : développer toutes les ressources offertes par l’informatique pour l’analyse de la littérature. Pour cela, le laboratoire numérise de vastes corpus d’œuvres littéraires, d’archives manuscrites et d’ouvrages critiques. Par ailleurs, il conçoit des outils informatiques innovants (d’alignement de textes, d’analyse sémantique et logique, de visualisation, de cartographie…), qui permettent de confronter et d’explorer de façon très fine ces masses de documents, afin, par exemple, d’étudier la genèse d’œuvres littéraires et la manière dont se forment les jugements collectifs sur leur valeur. 

Un accord documentaire et scientifique

Pour mener ces travaux, Obvil s’associe à de grandes institutions de documentation et d’archivage. En octobre dernier, il a ainsi noué un partenariat stratégique avec la Bibliothèque nationale de France. « La BNF s’est montrée particulièrement généreuse, puisqu’elle va nous transférer un fonds de plusieurs milliers d’ouvrages numérisés pour Gallica, souligne Didier Alexandre, directeur du Labex. En outre, l’accord signé ne se limite pas à cette dimension documentaire. Il comporte également un volet de coopération scientifique : les chercheurs de la BNF participeront au séminaire régulier du Labex sur les littératures numériques et à l’organisation de grandes manifestations, tel le colloque international sur la mondialisation de la littérature sur le web, qui aura lieu à l’automne 2015. » De quoi conforter l’excellence et le rayonnement d’Obvil, qui fédère déjà une importante équipe interdisciplinaire au sein de Sorbonne Universités et a pour partenaires de grands laboratoires étrangers : le projet American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) de l'université de Chicago, le Literary Lab de Stanford University et le Centre de linguistique computationnelle du Centre National de la Recherche (CNR) de Pise. 

En lien avec l'article

Plus d'informations

À lire

Article sur la chaire Humanités numériques, humanisme numérique de Sorbonne Universités