VIE CULTURELLE

Chœur & Orchestre SU : d’une saison à l’autre

Le cycle de musique française qui a imprimé sa marque à la saison 2013-2014 du Chœur & Orchestre Sorbonne Universités, le COSU, s’est brillamment achevé le 7 mai dernier sur le Requiem de Gabriel Fauré et la Symphonie en ré mineur de César Franck, en l’église Saint-Eustache à Paris. Mais les productions du COSU ne s’arrêtent pas là. Le 14 juin, il accompagnait musicalement, au cinéma du Grand Rex, la cérémonie des Docteurs de Sorbonne Universités. Début juillet, le voilà en Croatie…

Le cycle de musique française qui a imprimé sa marque à la saison 2013-2014 du Chœur & Orchestre Sorbonne Universités, le COSU, s’est brillamment achevé le 7 mai dernier sur le Requiem de Gabriel Fauré et la Symphonie en ré mineur de César Franck, en l’église Saint-Eustache à Paris. Mais les productions du COSU ne s’arrêtent pas là. Le 14 juin, au cinéma du Grand Rex, il accompagnait musicalement la cérémonie des Docteurs de Sorbonne Universités. Début juillet, le voilà en Croatie : c’est alors le chœur qui est parti en tournée, sous le double patronage du Président de la République française, François Hollande, et du Président de la République croate, Ivo Josipovic. Concerts à Zagreb, Nova Gradiška, Požega et Varaždin. Répertoire français, complété par des pièces de deux compositeurs croates, I. Lukacic et M. Gasparovic… C’est ainsi que le chœur et l’orchestre poursuivent leur route, ici ou ailleurs, ensemble ou séparés.

Car la composition du COSU, fort de 70 instrumentistes et de 180 choristes, lui permet de jouer aussi bien en grande formation, chœur et orchestre au complet, que dans des configurations plus modestes — comme au Musée du Quai Branly, en janvier dernier, quand un groupe de choristes a chanté a capella devant toutes les autorités académiques, pour la cérémonie des vœux de la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Le COSU fait mieux qu’assurer la « visibilité » de la Communauté d’universités et d’établissements Sorbonne Universités : il la rend audible ; il la fait connaître par l’émotion musicale, par le plaisir partagé. Il lui donne une existence sensible, et pas seulement institutionnelle !

Le succès grandissant du COSU est attesté par la forte affluence du public : les salles et amphithéâtres sont complets à chaque concert. Cette réussite artistique tient à la qualité du travail accompli par l’équipe administrative, au talent et à l’énergie d’Ariel Alonso, le chef de chœur, et de Vincent Barthe, le chef d’orchestre, mais aussi, bien sûr, au fort investissement des étudiants, instrumentistes et choristes. L’ambition accomplie du COSU est en effet d’accueillir les étudiants musiciens au sein d’une formation d’excellence qui assure une programmation de qualité, en relation avec la politique pédagogique, culturelle et scientifique de Sorbonne Universités. Les critères de recrutement sont donc exigeants. Et le travail collectif, scandé par des répétitions bi-hebdomadaires, est toujours soutenu.

Et la saison 2014-2015 ? Elle aura pour fil directeur « Musiques & Cinéma : rencontres et connivences ». Construite autour de l’union fructueuse de la musique et du cinéma, elle proposera notamment des œuvres de Tchaïkovski, Mozart, Rota, Williams et Prokofiev, complétées par quelques pièces « buissonnières » (Copland, Whitacre, Ives, Pärt...) et par deux créations mondiales pour chœur. Venez et revenez donc nombreux écouter le COSU : sa musique crève l’écran !

Auditions
Pour intégrer le COSU et y prendre part, les inscriptions aux auditions sont ouvertes sur http://cosu.sorbonne-universites.fr/auditions/

Vidéos
Tournée de l’orchestre en Toscane
Concert du 9 décembre 2013, Mozart, Beethoven, Duruflé 
Concert du 11 décembre 2012, Requiem de Brahms

Site
Le site

Contacts :
choeur-et-orchestre@paris-sorbonne.fr
Denis Labouret, Directeur de la vie étudiante et de campus.