Sorbonne Universités a rencontré Ghislain de Marsily, Académicien et parrain des docteurs de la promotion 2015.

Vous êtes parrain de la promotion 2015 des docteurs de Sorbonne Universités, qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Parrainer cette promotion est pour moi un grand honneur. Ceux qui sortent de Sorbonne Universités aujourd'hui sont ceux qui vont animer et faire évoluer le monde de demain. La tâche est immense, de tous les côtés il y a des choses extraordinaires à faire, des défis à relever, des idées nouvelles à mettre en place, des héritages du passé à relever, rectifier, transformer. La gestion de notre planète est devenue d'une grande complexité, elle exige beaucoup d'interdisciplinarité, de connaissance du monde tel qu'il est, de sa diversité, des consensus qu'il  est nécessaire de bâtir ensemble. Voir ces nouveaux docteurs partir pour s'atteler à ces tâches est enthousiasmant !

Vous êtes vous-même docteur, doté d’un parcours très riche, quels conseils donneriez-vous à nos jeunes docteurs ?
Mes seuls conseils sont d'innover, de sortir des sentiers battus, de ne pas suivre les conseils des générations précédentes et au contraire de reconstruire une société nouvelle, dessinée par eux, plus juste, plus tolérante, plus dynamique, plus ancrée dans la science et le savoir, et fuyant tous les obscurantismes... Sans de tels changements, nous n'irons nulle part...

Vous êtes expert des thématiques relatives aux eaux souterraines, à la ressource globale en eau, à sa protection et sa gestion, à la gestion des déchets enfouis dans le sol, et au développement durable. Quels sont les atouts de Sorbonne Universités sur ces champ-là ?
J'ai personnellement travaillé principalement sur des problèmes scientifiques ou techniques dans le domaine des sciences de la terre. Mais, en avançant dans ma carrière, j'ai finalement appris que se limiter à la technique ne permet pas d'avancer, dans l'esprit que j'ai tenté de décrire ci-dessus : il faut nécessairement s'intéresser aux domaines sociétaux, politiques, juridiques, et même éthiques et esthétiques, auxquels j'étais peu préparé. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, Sorbonne Universités, par la diversité des disciplines qu'elle couvre, permet aux étudiants d'aborder pendant leurs études de plus en plus de composantes de la culture, qu'elle soit scientifique, littéraire, artistique, économique, etc. C'est merveilleux ! J'aimerais avoir leur âge, et revenir sur les bancs de l'école, pour me former dans une université de "plein exercice", où toutes les facettes du savoir sont enseignées, et où les étudiants se consacrant à ces différentes disciplines peuvent se côtoyer, discuter, confronter leurs convictions et savoirs, et se former mutuellement. Sorbonne Universités doit encourager et promouvoir ces échanges et croisements en tous genres en son sein.

Informations pratiques

Éléments biographiques

Ghislain de Marsily, Professeur émérite à Sorbonne Universités (Universités Pierre-et-Marie-Curie) et à l’École des Mines de Paris, est membre de l’Académies des Sciences, de l’Académie des Technologies, de l’Académie d’Agriculture de France et membre étranger de l’US Academy of Engineering. Ingénieur civil de mines, il a passé sa thèse d’État à Paris VI en 1978 et a enseigné la géologie appliquée aux Mines de Paris puis à l’Université Paris VI. Son domaine d’activité touche aux eaux souterraines, à la ressource globale en eau, à sa protection et sa gestion, à la gestion des déchets enfouis dans le sol, et au développement durable pour lequel l’eau est un élément fondamental, qu’affecte le changement climatique.