Rencontre avec Sandra Touati, docteur UPMC

La promotion 2015 de Sorbonne Universités compte 1 100 docteurs issus de 4 établissements et reflétant l'interdisciplinarité. Nous avons rencontré Sandra Touati, docteur de l'UPMC.

Vous êtes l’une des 1 100 docteurs de la promotion 2015 de Sorbonne Universités. En septembre 2014, vous avez soutenu une thèse sur la physiologie, physiopathologie et thérapeutique à l’UPMC. Quel a été votre parcours ?
Après un bac scientifique, j’ai suivi un parcours purement universitaire. J’ai obtenu un DUT Génie Biologique à l’IUT Paris XII, suivi d’une licence Sciences de la Vie et un Master de Biologie Cellulaire et Moléculaire à l’Université Pierre et Marie Curie. En 2011, j’ai obtenu un second Master de Biologie cellulaire spécialité Reproduction à l’Université Paris Diderot. Tout au long de mon cursus, différents stages en laboratoire de recherche ont renforcé mon envie de poursuivre mes études en doctorat. Après trois années de recherche sur les problèmes d’infertilité féminine, j’ai soutenu mon doctorat à l’UPMC fin 2014. Aujourd’hui, je suis en post-doctorat à Londres à l’institut Francis Crick ; j’y étudie les dérégulations du cycle cellulaire dans les cellules cancéreuses.

Vous vous êtes impliquée dans l’association des doctorants de Sorbonne Universités – DocUp’- et avez participé à l’édition 2014 de « Ma thèse en 180 secondes ». Cela vous a-t-il aidé à préparer votre doctorat ?

Oui, je le pense. En parallèle de mes recherches au laboratoire, je me suis fortement impliquée dans les actions de médiation scientifique de l’association Doc’Up. Et j’ai également eu la chance en seconde année de doctorat de faire partie des lauréates des Bourses l’Oréal UNESCO « Pour les femmes et la Science » ce qui m’a donné l’opportunité de présenter mon projet de recherche de façon vulgarisée à un large public. Ces échanges ont été très enrichissants. Ils m’ont donné l’occasion de sortir du cadre très précis de mon sujet de recherche et de le replacer dans un contexte plus global afin de rendre mon discours accessible. J’ai ainsi été confrontée à un large public (collégiens, lycéens, médias) ce qui m’a permis de faire évoluer mon discours et d’adapter mon niveau de vulgarisation en fonction de mes interlocuteurs. Au cours de mes interventions, j’ai également pris l’habitude d’utiliser différents supports pédagogiques favorisant la compréhension de mon auditoire (vidéos, objets, posters..). Ces rencontres se sont avérées très intéressante d’un point de vue personnel mais également profitables pour la préparation de mon doctorat. La rédaction de ma thèse a certainement été simplifiée par la vision d’ensemble de mon sujet de recherche, tandis que mes interventions auprès du grand public m’ont permis de développer mon aisance orale et donc d’être un atout lors de la soutenance.

Quelle est la portée symbolique de cet événement pour vous, qui êtes aujourd’hui en post Doc à Londres ?
La Cérémonie des docteurs est une excellente initiative de la part de Sorbonne Universités. Elle donne l’occasion de valoriser notre travail de thèse et de souligner la réussite de notre doctorat. Elle nous permet de réunir nos familles, nos collègues et les doctorants de notre promotion afin de retracer les moments forts de notre cursus universitaire. Partager ce moment de manière à la fois formelle et conviviale permet de faire prendre tout son sens au titre de « Docteur ».