Mieux étudier l’islamologie et le thème de la radicalisation

Sorbonne Universités fait partie des six projets retenus le 19 février, par le Ministère de l’enseignement supérieur dans le cadre du renforcement de la formation et de la recherche en islamologie et sur le thème de la radicalisation.

27 projets étaient proposés dans le but d’éclairer la société sur les fractures qui la traversent et sur les facteurs de radicalisation. Le ministère a fait porter son choix sur la nomination à la rentrée 2016 d’un enseignant chercheur en didactique du fait religieux islamique, au sein de l’un des 11 établissements membres de Sorbonne Universités. Cet enseignant chercheur sera en lien avec l’École supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) de l’académie de Paris.   

Cet appel à projet s’inscrivait dans le cadre de « la grande mobilisation de l’école pour les valeurs de la République », initiée par la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem après les attentats de janvier 2015 à Charlie Hebdo et à l’hyper casher de la Porte de Vincennes à Paris.