Nouvel Athos

Le projet de recherche "Caucasus Initiative"

Lancé en avril 2016, Caucasus Initiative rassemble plusieurs chercheurs en Europe et à l’international.

Le projet se propose d’analyser les mutations géopolitiques, juridiques et migratoires dans le Caucase du Sud (Géorgie, Arménie, Azerbaïdjan, Abkhazie, Ossétie du Sud et Haut-Karabakh) où s’affrontent les États-Unis, l’Union européenne, la Russie et la Turquie pour accroître leur influence dans cette région stratégique pour le contrôle de la mer Noire et des ressources en hydrocarbures de la mer Caspienne. Caucasus Initiative souhaite organiser très prochainement plusieurs conférences sur le Caucase en Sorbonne (Maison de la Recherche).

Entre avril et mai 2016, l’équipe de recherche a mené plusieurs enquêtes sur le terrain avec les représentants des gouvernements géorgien et arménien, les ONGs dans les zones de guerre, et les représentants du monde académique en vue d’appréhender l’avenir de cette région depuis le lancement du projet d’Union eurasiatique en janvier 2015. L’équipe de recherche retourne pour la deuxième année entre mai et juin 2017 sur le terrain. Cette fois-ci en Azerbaijan, Tchétchénie (Russie) et en Abkhazie.

Équipe de recherche du projet "Caucasus Initiative"

Dr. Michael E. Lambert (Directeur du projet)

Docteur en Histoire des relations internationales et de l’Europe à Paris-Sorbonne.

Ses recherches portent les relations entre l’Union européenne et l’OTAN avec la Russie dansl’espace post-soviétique. Après une expérience au Ministère de la Défense française (IRSEM etCICDE) et un séjour de recherche à l’Université d’Ottawa (Canada) en tant que chercheur invité,il lance le projet Caucasus Initiative en avril 2016.

Sophie Deyon (co-fondatrice)

Experte en Affaires européennes spécialisée sur les questions migratoires et d’asile.

Diplômée de la LSE (Grande-Bretagne), l’Université de Columbia (États-Unis) et de Paris- Sorbonne. Elle a récemment exercé comme Rapporteure à la Cour Nationale du Droit d’Asile avant de rejoindre la Commission européenne ou elle travaille en parallèle du projet.

Sophie Clamadieu (co-fondatrice)

Spécialiste en Droit des conflits armés.

Après un double Master/LLM à l'Université d’Aix-Marseille et à l'Université d’Ottawa (Canada), elle a travaillé comme stagiaire auprès de la Défense du Tribunal spécial pour le Liban à La Haye et du tribunal pour l’ex-Yougoslavie.

Richard Martin-Hemphill (co-fondateur)

Spécialiste de l’Europe Centrale et Orientale.

Après un Master en Histoire moderne à l’Université d’Edinburgh (Écosse), il a commencé à publier ses articles dans l’International New-York Times, le New-York Times, le Daily Telegraph, Irish Times, The Economist, The Boston Globe et Politico Europe. De 2014 à 2016 il a été l’éditeur en chef du Baltic Times qui couvre l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie.

Kieran Pender

Journaliste et analyste en conflits dans l’espace post-soviétique, spécialiste des États non-reconnus par la Communauté internationale.

Licencié en Droit à l’Université Nationale d’Australie (Australie), il a récemment effectué une enquête de terrain en parallèle du projet en Abkhazie. Il est un ancien “Santander Scholar” à l’Université de Californie - Berkeley (États-Unis) et a exercé au sein du Groupe de la Banque Mondiale. Il est également contributeur pour le journal Britannique The Guardian.

Maren Garberg-Bredensen

Spécialiste en politique géorgienne et azerbaïdjanaise.

Diplômée d’un Master en “War studies” du King’s College de Londres (Grande Bretagne), elle a travaillé à l’Ambassade de Norvège en Azerbaijan et est exerce encore en tant qu’analyste pour le Norwegian Institute of International Affairs (NUPI).

Nana Gagua (Traductrice Français, Russe, Géorgien)

Doctorante en Histoire des relations internationales et de l’Europe à Paris-Sorbonne.

Ancienne stagiaire à l’Ambassade de Géorgie à Paris dans le service consulaire. Elle travaille actuellement auprès du Ministère de la Défense en Géorgie dans le service international en charge de la collaboration militaire avec la France et au Conseil suprême du Gouvernement abkhaze en exil en parallèle du projet de recherche.