Participer aux Doctoriales® est un véritable atout pour tout doctorant.

Au mois d’avril dernier se tenait la première session de l’édition 2015 des Doctoriales® de Sorbonne Universités. Témoignage d’Isabelle Stabarin, doctorante inscrite en 1re année de doctorat en linguistique à Paris-Sorbonne dans l’école doctorale Concepts et langages.

Quelles étaient vos motivations pour participer aux Doctoriales® ?

C’est d’abord la perspective de travailler en groupe qui  m’a motivée à participer car on a ainsi l’opportunité de rencontrer des doctorants issus de disciplines différentes. La formule de « stage résidentiel » permet aussi de mieux se concentrer sur la formation suivie et d’appréhender une ouverture vers le monde du travail et de l’entreprise. Enfin, le fait que la formation ne soit pas présentée comme une accumulation de notions mais comme un véritable parcours d’activités variées menant à l’acquisition d’une compétence m’a paru également un atout essentiel.

Qu'attendiez-vous de votre participation ?

Je souhaitais apprendre à présenter un projet et améliorer ma capacité à travailler en groupe. Je comptais sur des échanges fructueux au sein de l’équipe et du groupe. Pour ma part, je n’ai pas été déçue !

Comment se sont déroulées les journées pendant le séminaire ? Quelles sont les séances que vous avez préférées ?

Les journées ont été longues et intenses mais des activités très différentes se sont succédé dans un cadre bien agréable, celui du CIEP de Sèvres. J’ai particulièrement apprécié les témoignages de personnalités et de jeunes représentants du monde de l’entreprise, les séances organisées pour améliorer certaines compétences comme le coaching destiné à la prise de parole en public ainsi que la possibilité de préparer puis exposer un projet commun. Le soutien apporté par les coaches et par certains responsables de projets a également été enrichissant.

Que retiendrez-vous de cette participation ?

J’ai eu l’opportunité de rencontrer des chercheurs et des professionnels de disciplines très différentes. J’ai pu collaborer avec eux à la simulation d’un projet et constater qu’effectivement nous avions chacun quelque chose à y apporter. Faire quelque chose de différent, de créatif donne cette satisfaction de voir s’ouvrir de nouveaux horizons.

Conseilleriez-vous aux doctorants d'y participer ? Pourquoi ?

Absolument, car je pense qu’il faut saisir les occasions de développement personnel et cela en est (aussi) une. Cela permet en outre aux doctorants d’envisager de créer leur propre entreprise quel que soit leur domaine de recherche… ou en tout cas de ne plus l’exclure !