Michael D. Beckwith © unsplash.com

Séminaire de recherche OPUS - Patrimoines et patrimonialisations

Point de rencontre et croisement de différents points de vue et disciplines sur le patrimoine, le séminaire de recherche OPUS – patrimoines et patrimonialisations invite la communauté scientifique de Sorbonne Universités à se rencontrer un mardi par mois entre novembre 2017 et mai 2018.

Les rendez-vous de la saison 2017-2018

Programme (les mardis de 9h30 à 12h30)

  • 07 novembre 2017 | Approches technologiques de l’objet archéologique
  • 05 décembre 2017 | Inventaires : art et science de la liste
  • 09 janvier 2018 | Géoparcs : la patrimonialisation des sites géologiques et géomorphologiques
  • 06 février 2018 | Pour une muséologie des patrimoines africains
  • 06 mars | Archéologie du bâti
  • 03 avril | Japon/Japonisme
  • 15 mai | Ruines. Entre oubli, nostalgie et réappropriations

Inscription

Dans la limite des places disponibles à opus@sorbonne-universites.fr

Ruines. Entre oubli, nostalgie et réappropriations.

Programme

L’iconographie des ruines romaines à la Renaissance : aux origines de l’archéologie moderne et d’une conscience patrimoniale
Emmanuel LURIN (Centre Chastel, Sorbonne Université)
L’intervention sera centrée sur les dessins d’architecture, les images d’antiquités et les différentes formes d’iconographie savante (vues topographiques, reconstitutions architecturales, descriptions antiquaires) qui témoignent d’une étude raisonnée des vestiges antiques à Rome à la Renaissance. Quelle est la place des “ruines” dans ces représentations ? Que percevait-on des sites archéologiques ? Comment appréciait-on l’ancienneté des bâtiments au regard des autres enjeux historiques, artistiques ou théoriques ? Peut-on déjà parler d’une méthode archéologique dans les milieux antiquaires et d’une forme de conscience patrimoniale dans le domaine de la législation, les politiques d’aménagement et le discours public ?

 

Devant la ruine
Jean-Louis Tornatore (Université de Bourgogne et Centre Georges Chevrier (UMR 7366 cnrs-uB)
Est-il encore possible de postuler une esthétique des ruines et de les célébrer comme espaces d’inattendu, de liberté et de transgression ou bien comme lieux de mémoire, de fantômes et de fantasmes, alors qu’il est devenu évident que nous vivons dans un monde en ruine, sous menace d’effondrement ? Est-il seulement possible de ne pas se retourner pour ne pas en interroger les causes et pointer les responsabilités de la dévastation ? Est-il alors possible de se projeter en avant pour se défaire de l’ombre de ces sombres sentinelles de la modernité ?

Informations pratiques

Mardi 15 mai 2018 – de 9h30 à 12h30

 

Muséum national d’Histoire naturelle - Amphithéâtre Rouelle
47 rue Cuvier - 75005 Paris

 

Entrée libre sur inscription.

Les échanges engagés pendant le séminaire se poursuivront lors d’un déjeuner offert à l’ensemble des inscrits (dans la limite des places disponibles ).

Consulter le programme détaillé