Photo de Blanca Morales Rodriguez
© UPMC – Pierre Kitmacher

Blanca Morales Rodriguez

Exploration du rôle du calcium dans les cardiomyopathies dilatées.

Le coeur est un muscle dont le rôle est de faire circuler le sang dans notre organisme grâce à des contractions rythmées. Ce pompage assure l’apport en nutriments et oxygène nécessaire pour le bon fonctionnement de tout organe. Le coeur est capable de s’adapter aux besoins de notre corps en augmentant sa fréquence de battement. Par contre lors de certaines maladies comme la cardiomyopathie dilatée cette adaptation peut ne plus être assurée, entrainant une insuffisance cardiaque.

Le calcium de son côté est le minéral le plus abondant dans notre organisme. Ces rôles sont très variés de même que sa distribution. Quatre-vingt-dix-neuf pour cent du calcium de notre corps se trouve au niveau de nos os, mais le un pour cent restant est indispensable pour des nombreuses fonctions comme la contraction musculaire, la coagulation du sang, le contrôle du poids ou la conduction nerveuse. Au niveau du coeur, le calcium intervient dans la régulation de son rythme et sa contraction mais aussi dans le contrôle de nombreux gènes essentiels à sa structure et à son fonctionnement correct. Pour assurer tous ces rôles, les niveaux de calcium sont très contrôlés par différents mécanismes au niveau de nos cellules.

Le but de ma thèse est donc de comprendre comment une altération des niveaux de calcium des cellules cardiaques peut induire une cardiomyopathie dilatée pouvant provoquer une insuffisance cardiaque.