Benjamin Doistau (UPMC)

Benjamin Doisteau, UPMC, chimie moléculaire

Des nano-pinces pour la détection de polluants et la miniaturisation des espaces de stockage

Les défis technologiques récents tels que l’augmentation des espaces de stockage d’information, poussent les scientifiques vers la miniaturisation des systèmes fonctionnels. Alors que les physiciens se heurtent à la barrière du nanoscopique, les chimistes poursuivent l’effort de miniaturisation des systèmes par construction d’architectures complexes et porteuses de propriétés physiques à partir de composants moléculaires. 

La nature utilise dans de nombreux processus le mouvement moléculaire. Forts de ces enseignements, nous avons réalisé des machines moléculaires synthétiques dont la structure permet de passer d’un état géométrique à un autre ce qui engendre la modification de la propriété intrinsèque de la molécule.

Ainsi le mouvement moléculaire permet d’éteindre ou d’allumer une propriété au sein de la machine moléculaire qui joue le rôle d’ampoule moléculaire ou d’électroaimant moléculaire, en vue de la miniaturisation des espaces de stockage de l’information.