Brésil : Sorbonne Universités construit des partenariats internationaux grâce à l'excellence de la recherche

Cette année, deux chercheurs brésiliens de haut niveau rejoignent Sorbonne Universités : le Professeur Paulo de Mattos Pimenta, spécialiste de mécanique numérique, à l’Université de technologie de Compiègne (UTC) et l’immunologiste Marcelo Bozza accueilli au Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN).

Depuis 2013, Sorbonne Universités est la seule institution française à détenir un partenariat d’exception avec la Capes - organisme fédéral brésilien en charge du financement de la mobilité internationale - permettant d’accueillir et de financer les meilleurs chercheurs et enseignants brésiliens pendant 6 mois. Sorbonne Universités rejoint ainsi Harvard, Brown, Oxford et Cambridge parmi les universités bénéficiant de ce partenariat d’exception.

Le Professeur Paulo de Mattos Pimenta de l’université de San Paulo, éminent spécialiste de la mécanique numérique

Visuel 1

 

A Sorbonne Universités, tout est mis en œuvre pour favoriser les échanges et les rencontres entre les doctorants, enseignants-chercheurs et étudiants du monde entier. Dans le cadre de la chaire CAPES, le Professeur Paulo de Mattos Pimenta travaillera en étroite collaboration avec le Professeur Adnan Ibrahimbegovic, responsable de la Chaire Mécanique de l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) pour répondre aux enjeux industriels de demain en élaborant des solutions innovantes dans le domaine de la mécanique. Une perspective réjouissante pour le Professeur Adnan Ibrahimbegovic qui entend bien confronter sa vision de la mécanique aux approches sud-américaines et allemandes du Professeur Pimenta.

Son objectif ? Trouver des solutions durables pour améliorer l’énergie de demain

Visuel
Visuel

 

Après la COP21, les enjeux du développement durable et de l’environnement continuent de retenir toute l’attention de la recherche scientifique à Sorbonne Universités. Ainsi, le partenariat avec le Professeur Paulo de Mattos Pimenta permettra d’étudier les solutions en matière d’énergie renouvelable et notamment le développement des éoliennes offshore.

Pour élaborer ce projet d’éolienne offshore, le Professeur Pimenta travaillera en étroite collaboration avec le Professeur Adnan Ibrahimbegovic, afin de préparer le terrain à un programme de recherche européen portant sur les énergies renouvelables et propres. A la clé ? Un budget de 25 millions d’euros afin d’élaborer la plus grande éolienne offshore jamais construite 

Un Professeur à l’écoute des étudiants : un ouvrage pédagogique en cours et des séminaires spécialisés

Visuel
Visuel

 

La venue du Professeur Paulo Pimenta est aussi tournée vers les étudiants puisqu’un livre destiné à l’enseignement des cours de Masters et d’écoles doctorales est en cours de co-écriture avec le Professeur Adnan Ibrahimbegovic. 

Le Professeur Marcelo Bozza, de l’université fédérale de Rio de Janeiro, un expert en immunologie de haut niveau

Visuel

 

Pendant six mois et avec notamment le directeur du département « Molecule de communication et adaptation des Microorganismes » du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), Philippe Grellier, Sorbonne Universités accueille un deuxième professeur brésilien au sien de la chaire CAPES : le Professeur Marcelo Bozza, spécialisé en immunologie travaillera plus particulièrement sur les infections parasitaires.

Une collaboration scientifique inédite qui a pour a pour objectif de mutualiser les compétences des différents experts afin de mener de front un projet de santé qui pourrait affecter des millions de personnes dans le monde ! 

Des recherches sur les infections parasitaires ayant une portée internationale

Visuel
Visuel

 

Les maladies provoquées par les parasites sont un fléau pour l’humanité et constituent un problème de santé mondial considérable. La recherche sur les infections parasitaires, sujet sur lequel travaille justement le Professeur Marcelo Bozza au sein de le chaire CAPES, est donc un enjeu planétaire et pourrait à terme améliorer la vie de millions de personnes dans le monde.

Pour appréhender au mieux l’évolution de la science, tenir compte de la dimension écologique, analyser les problèmes biologiques comme de société de façon plus large et afin de mieux comprendre l’émergence de nouveaux pathogènes qui ne manqueront pas de survenir, le Professeur Marcelo Bozza inscrit son travail dans une démarche interdisciplinaire.

Mieux comprendre l’émergence des problèmes biologiques et de nouveaux pathogènes aujourd’hui et demain : des cours à destination des doctorants

Visuel

 

La venue particulière du Professeur Bozza se traduit par des projets aussi bien à destination des enseignants-chercheurs brésiliens qui souhaiteraient se former à Paris…que pour des doctorants français voulant poursuivre leur recherche à Brasilia ! 

Les cours dispensés par le Professeur Bozza seront menés en collaboration avec la chercheuse Coralie Martin et le directeur du département « Molecule de communication et adaptation des Microorganismes » du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), Philippe Grellier. L’occasion pour les étudiants cette année de mieux comprendre la dimension écologique dans l’émergence de nouveaux pathogènes mais aussi d’aborder ces problématiques dans un contexte plus large à travers deux cours « Evolutionary aspects of the immune system » et « Microorganisms facing their environment ».